Edito

Le carême arrive

Dimanche 11 février 2018 – 6ème dimanche du Temps Ordinaire, (B)

Mercredi prochain 14 février, nous arrêtons le temps liturgique ordinaire. Avec le signe de l’imposition des Cendres, nous commençons un temps particulièrement important pour les chrétiens, qui veulent se préparer à vivre le Mystère pascal du Christ, à savoir sa Passion, sa Mort et sa Résurrection.

En ce temps de Carême, le message biblique peut être résumé en une seule phrase : « Convertissez-vous ». Cette proposition se fait à travers le rite de l’imposition des Cendres, qui invite à la conversion avec ces deux consignes : « Convertissez-vous et croyez à l’Évangile » (Mc 1,15) et « Souviens-toi que tu es poussière, et que tu retourneras en poussière » (Gn 3,19). Cela nous fait penser à la fragilité et à la fugacité de la vie humaine soumise à la mort.

La suggestive cérémonie des Cendres élève-t-elle nos esprits à la réalité éternelle qui ne passera jamais, à Dieu, Principe et Fin, Alpha et Oméga de notre existence ? La conversion n’est qu’un retour vers Dieu, en appréciant les réalités terrestres sous la lumière de sa Vérité. Tout cela implique d’être conscient du fait que nous suivons un itinéraire sur la terre, ce qui nous pousse et nous encourage à travailler jusqu’au bout, afin que le règne de Dieu s’établisse en nous et que sa justice triomphe.

À travers le Carême, le chrétien peut saisir l’opportunité de se retourner vers Dieu et vers son prochain, et de reprendre le chemin perdu à cause de ses fautes. Afin qu’il puisse recevoir les grâces du ciel, l’Église nous rappelle chaque année d’où nous partons et vers où nous allons. Ce projet spirituel sera montré très clairement les premiers dimanches de Carême. Toutefois, avec les Cendres sur nos fronts, nous nous rappelons qui nous sommes : des pécheurs qui ont besoin de la miséricorde du Seigneur.

Père Gabriel Alarcón