Père François-Xavier Desgrange

« Que veux-tu que je fasse pour toi ? – Seigneur, que je voie ! »

Le Père François-Xavier Desgrange, a rejoint la paroisse Saint-Honoré d’Eylau comme vicaire en septembre 2015. Il est l’aumônier du collège Delacroix, du lycée Janson de Sailly et du Groupe Saint-Louis.

Ordonné en 2006, il était depuis 2011 aumônier à Stanislas et enseignant à l’Ecole Cathédrale.

Comment il se présente à sa nouvelle paroisse :

« Après des études de droit et le séminaire de Paris – de belles années ! – j’ai été ordonné prêtre le 24 juin 2006 et nommé vicaire à la paroisse Saint-Jean-Baptiste de Belleville. Le curé m’a demandé de veiller aux jeunes de l’aumônerie et du collège Sainte-Louise. J’ai découvert la préparation au mariage et la célébration des sacrements.
Après quatre années, je suis passé de ce beau quartier au Collège Stanislas. Cette fois-ci, l’évêque m’a confié un ministère dans le monde scolaire : catéchisme des élèves de l’école primaire, catéchisme des collégiens et des lycéens, aumônier des internes du lycée, pèlerinages à Rome, voyages de classe, discussions tard dans la nuit : de beaux moments et de belles rencontres, dans la lumière du Christ !

Me voilà maintenant à la paroisse Saint-Honoré d’Eylau : j’en apprécie les belles assemblées liturgiques, la chorale, l’organiste et les sacristains, la vie fraternelle entre prêtres, la volonté d’annoncer l’Evangile avec « Alpha, la question de Dieu aujourd’hui », les grandes rencontres, l’église et la crypte ! La paroisse Saint-Honoré d’Eylau est une « communauté de communautés », comme dit le pape François. Il y fait bon vivre et travailler !

J’ai été nommé sur la paroisse comme vicaire : je prépare et célèbre des baptêmes et des funérailles, j’accompagne des fiancés… mais je suis également aumônier d’un important groupe scout, le Groupe Saint-Louis et aumônier de l’aumônerie du collège et lycée Janson de Sailly Delacroix. A peu près 200 jeunes viennent chaque semaine à l’aumônerie : dans la chapelle de la rue Decamps, ils apprennent à prier, et avec leurs accompagnateurs ils découvrent l’originalité et la grandeur de la foi chrétienne. Mais il est essentiel de les aider à faire un lien entre la vie quotidienne et l’amour de Dieu. Je cherche également à développer les rencontres pendant les vacances et le soutien scolaire.

J’aime marcher en montagne, retrouver ma famille et mes amis à la campagne, lire et regarder de bons films. Mais l’essentiel pour moi est de garder ce temps, rare et précieux, de la lecture lente de l’Evangile. »