Père Cassio Dalpiaz

« Seigneur, tu sais tout, tu sais bien que je t’aime »

Le Père Cassio Dalpiaz est arrivé à la paroisse Saint-Honoré d’Eylau en septembre 2016 comme vicaire.

Comme expérience la plus marquante il cite sans hésiter : « le visage de l’autre. Que cela soit lors des JMJ, avec des jeunes de différentes cultures et réalités de l’Eglise, dans l’évangélisation des gens sans espoir des prisons de Brasilia ou dans le cotoyement  de couples en difficultés, de personnes âgés, de malades ou encore de mes frères prêtres ; j’ai toujours vu dans ces visages celui du Christ qui m’invitait à l’aimer.
Grace à la Vierge Marie, cette Mère aimante, qui m’a éduqué et amené vers son Fils dans le sein de l’Eglise.
Concrètement dans une communauté Néocatéchuménal où chaque semaine je suis replongé dans la foi de mon baptême. Le sacrement de la réconciliation a été également pour ma vie le lieu où Dieu a rendu palpable sa miséricorde : « Voilà pourquoi je te le dis : ses péchés, ses nombreux péchés, sont pardonnés, puisqu’elle a montré beaucoup d’amour. » (Lc 7, 47) »  

Pour le Père Cassio le sens de son ministère est avant tout « être signe de l’amour miséricorde de Dieu. « 

Il apprécie retrouver à Saint-Honoré un lieu de communion de différentes réalités et cultures. Comment c’est le cas de la communauté portugaise dont il est l’aumônier, et du Chemin néocatéchuménal.

Il avoue être un passionné de Tolkien et son legendarium du Seigneur des Anneaux.

Les missions qui lui sont confiées au sein de la paroisse :

  • la communauté portugaise,
  • le Chemin néocatéchuménal.