Edito

Dimanche 5 janvier – Epiphanie du Seigneur (Année A)

2020, année Sainte Geneviève

Chers amis, que nous souhaiter cette année ? Joie et paix certainement : la naissance du Sauveur est accompagnée de l’une et de l’autre. Justice aussi. Je pense non seulement à la situation sociale, mais à l’antienne du cantique de Zacharie que je lisais ce matin : « qui enseigne aux hommes la justice resplendira aux siècles des siècles comme les étoiles dans le ciel » (Dn 12,3). Peut-être tout simplement faut-il se souhaiter d’approfondir notre relation au Christ de qui viennent tous ses biens. Une relation qui, si elle est fondamentalement spirituelle, n’est pas sans incidence familiale et sociale, et parce que la situation l’exige, environnementale aussi.

Cette année, l’église de Paris célèbre le 1600e anniversaire de la naissance de Sainte Geneviève. Nous y avons consacré un numéro du journal paroissial, toujours disponible. Sainte Geneviève, une femme de caractère, qui peut nous aider à découvrir la place des femmes dans l’Eglise et dans notre histoire, et l’énergie que procure la décision de suivre le Christ. Cet anniversaire débute le 3 janvier, date de sa fête, et sera marqué en ce mois de janvier par deux événements : le 11 janvier, au terme de la neuvaine, des délégations de toutes les paroisses de Paris se rassembleront autour de l’archevêque à St Etienne du Mont, où reposent ses reliques. A 16h30, Nous partirons en pèlerinage jusqu’à sa statue dressée sur le pont de la Tournelle : Sainte Geneviève tournée vers l’orient, défiant les Huns et leur chef Attila, protège Paris, représentée par une jeune enfant. Symboliquement chaque paroisse recevra un cierge, une lumière pour avancer en confiance aux côtés de la Sainte pendant cette année.

Le deuxième événement aura lieu le samedi 25 janvier. Les paroisses de Paris sont invitées à rester ouvertes pour un accueil et une prière de nuit. Des pains seront préparés par les boulangers de Paris pour être distribués à ceux qui passeront, rappelant que Sainte Geneviève n’a pas hésité à affréter des bateaux sur la Seine pour aller chercher du blé et permettre à Paris d’échapper à la famine. Sainte Geneviève, une femme engagée pleinement dans l’Eglise et dans la cité : un modèle pour cette année. Bonne et sainte année,

Père Michel Gueguen, curé