Dimanche 5 juin 2022 – Solennité de la Pentecôte (Année C)

La Pentecôte, ce n’est pas…

La Pentecôte, ce n’est pas une invention chrétienne : c’est d’abord une fête juive, fête des toutes premières moissons, devenue fête du don de la Parole de Dieu au peuple juif, au mont Sinaï, cinquante jours après la Pâque.

La Pentecôte, ce n’est pas LA Fête du Saint Esprit, car toutes les fêtes chrétiennes sont des fêtes du Saint Esprit.

Il y a les fêtes du Saint Esprit qui prépare la venue du Christ : par exemple, l’Annonciation, ou encore une étape vers le Baptême.
Il y a les fêtes du Saint Esprit qui accompagne la venue et la victoire du Christ, principalement Noël et Pâques, ou encore par exemple, chaque fois qu’un Baptême est célébré.
Et il y a les fêtes du Saint Esprit qui poursuit et achève l’oeuvre du Christ en ce monde : telle est la fête de la Pentecôte, ou encore par exemple chaque fois qu’une Confirmation est célébrée.

La Pentecôte, ce n’est pas non plus la fête du don de l’Esprit Saint, car c’est dans le mystère de sa Pâque que le Christ répand l’Esprit Saint…

La Pentecôte, c’est la fête de l’Esprit Saint qui fait PARLER les disciples de Jésus. C’est le renouvellement du don de la Parole de Dieu, annoncé par la Pentecôte juive, manifesté dans la Pentecôte chrétienne par le don des langues et la première annonce de la Bonne Nouvelle.

Le premier usage de la Parole, c’est la prière.
Le deuxième usage de la Parole, c’est l’annonce du Christ Ressuscité à toutes les nations.

Prions le Seigneur de rendre agissantes nos paroles, et plus encore de rendre parlants les actes de notre vie !

Père Bertrand Bousquet, vicaire

Menu