Dimanche 26 juin 2022 – 13ème dimanche du Temps Ordinaire (Année C)

« Laisse les morts enterrer leurs morts »
Qu’est-ce à dire ?

Comme parfois dans l’évangile les paroles de Jésus sont surprenantes voire dérangeantes C’est le cas d’une parole dans l’évangile de ce dimanche.

Sur le chemin qui le mène vers Jérusalem, Jésus rencontre un homme et l’appelle à sa suite. L’homme acquiesce à la condition de pouvoir d’abord enterrer son père. C’est alors que Jésus réplique : « Laisse les morts enterrer leurs morts, toi va annoncer le règne de Dieu » (Luc 9,59).

Jésus est-il contre le fait d’enterrer les morts ? On ne saurait le penser. Dans la Bible enterrer les morts est un pieux devoir. Souvenons-nous de Tobit qui au risque de sa vie allait donner une sépulture à ses frères israélites en bravant l’interdit du roi de Babylone.

Dans le cas présent il y a – pourrait-on dire – un conflit de priorités : d’une part l’importance d’enterrer ses morts et de l’autre l’urgence d’annoncer le Royaume !
En effet ce qu’apporte Jésus est radicalement nouveau, c’est en lui que la victoire sur la mort et le péché est offerte à tous. C’est plus important que tout, mêmes les justes et pieux devoirs familiaux !

Jésus est venu apporter en sa personne la vie nouvelle du Règne de Dieu. En Lui la mort n’a plus le dernier mot, en Lui elle est devenue désormais un passage vers la Vie éternelle.
« Cela change tout !» disait une jeune collégienne. On comprend qu’il ne faille pas tarder à répandre cette bonne nouvelle. Et si le Seigneur est infiniment patient envers nous et avec nos rythmes de cheminements, il lui tarde de communiquer à tous le feu vivifiant de son amour.

En ce week-end où de nombreuses ordinations seront célébrées dans plusieurs diocèses de France, et particulièrement demain dans notre diocèse de Paris, nous pouvons prier pour ces hommes qui ont accueilli l’appel radical du Christ à tout quitter pour le suivre et témoigner de Lui et avec zèle. Que le Seigneur bénisse leur ministère !

Père Antoine d’Eudeville, curé

X

Menu