Edito

Dimanche 19 mai 2019 – 5ème dimanche de Pâques (Année C)

Le discours après la Cène

La liturgie de la Parole de ce dimanche nous fait entendre un extrait du grand discours de Jésus à ses disciples au soir du jeudi saint. D’ailleurs, tous les prochains dimanches jusqu’à la fête de la Sainte Trinité incluse, et même quasiment lors de chaque messe de semaine, nous entendrons un passage de ce testament spirituel.

Pour beaucoup, ce discours après la Cène représente les plus belles pages de toute la Bible. C’est saint Jean qui nous transmet ce trésor et sur 5 chapitres, donc presque un quart de son Évangile ! Ce discours advient au tout début de la deuxième grande partie du récit de saint Jean, narrant la Passion et la Résurrection de Jésus. Il est immédiatement précédé du Lavement des pieds, et s’achève par une grande prière filiale et sacerdotale de Jésus.

Pourquoi lisons-nous ce discours d’adieu de Jésus à ses disciples pendant cette fin de temps pascal ? Bien sûr, le moment approprié pour le lire est, d’une traite, lentement, devant le Reposoir dans la nuit du jeudi au vendredi saint. Mais il est bien adapté de le méditer ces jours-ci.

En effet, dans ce discours, le Seigneur prépare ses disciples à la venue de l’Esprit Saint, ce don ultime du Christ aux Apôtres et par eux à toute l’Église. (Ré)entendre ces paroles nous permet donc de nous préparer aussi au renouvellement de ce don le jour de la Pentecôte.

De plus, ces paroles sont si intenses, si profondes, si claires aussi sur l’identité du Fils et l’existence de la Trinité, qu’on peut imaginer que certaines d’entre elles ont été prononcées un peu plus tard, une fois Jésus ressuscité. En effet, les 40 jours entre la Résurrection et l’Ascension ont été déterminants pour la foi des Apôtres. On sait que Jésus leur a transmis beaucoup d’éléments, en paroles et en gestes, pour consolider leur foi et les préparer à la mission universelle. Il est possible que Jean ait collecté certaines paroles du Ressuscité pour les adjoindre au grand Discours d’adieu ! En tout cas, pour nous, c’est bien le Seigneur Vivant qui nous parle aujourd’hui et nous prépare à recevoir le renouvellement du Don de l’Esprit.

« Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous : l’Esprit de vérité, lui que le monde ne peut recevoir, car il ne le voit pas et ne le connaît pas ; vous, vous le connaissez, car il demeure auprès de vous, et il sera en vous. » (Jn 14,16-17)

Père Jérémy Rigaux, vicaire