Edito

Dimanche 10 mai – 5ème dimanche de Pâques (Année A)

« N’ayez pas peur »

Notre confinement va se prolonger encore quelque temps. Le 11 mai, il y aura certes une reprise, mais elle sera très encadrée. Pour un culte public, il faudra attendre au moins la fin du mois. Les « religieux » ont obtenu, grâce à un front à peu près commun, que la Pentecôte soit envisagée par le gouvernement comme date possible de reprise du culte public. J’en profite pour rappeler que les églises ont toujours eu le droit d’ouvrir. La nôtre a d’ailleurs été ouverte tout le temps du confinement, avec un prêtre à l’accueil.

Dans la perspective de la Pentecôte, j’ai proposé aux catéchumènes de les baptiser dès le samedi soir, pour la Vigile. Je trouve très significatif, et c’est même un motif d’action de grâce, que la reprise du culte public s’accompagne de baptêmes d’adultes. L’Eglise demande à vivre : elle vit bien sûr du Christ qui est toujours présent avec nous, quelle que soit notre situation. Mais elle vit aussi du rassemblement de ses membres. Elle vit enfin des « enfants » qu’elle engendre à la vie de Dieu.

Dès à présent, je vous le dis : il nous faudra adopter des mesures sanitaires communes aux lieux publics. C’est une question de responsabilité, mais c’est aussi une question de crédibilité au regard des pouvoirs publics. Concrètement je pense aux masques qu’il nous faudra porter dans l’église, ou au nombre de personnes admises par eucharistie. Notre église est grande mais 4 m2 par personne, ce qui est demandé par le gouvernement, nous obligent à n’envisager par célébration que 250 personnes au plus. N’ayez pas peur : nous « multiplierons » les messes autant qu’il est nécessaire pour que chacun puisse trouver sa place.

Mais peut-être je me leurre un peu. La peur serait plutôt de revenir dans un lieu public. Plus que jamais, l’adresse de Christ ressuscité à ses apôtres confinés vaut : « N’ayez pas peur ». La Passion a enfermé à double tour les apôtres, le Christ ressuscité est venu les libérer. A commencer par la peur qui les habite. Aidons-nous les uns les autres à vivre cette libération que le Christ nous a obtenue.

Père Michel Gueguen, curé

Prions pour nos catéchumènes : Anna, Diane, Isabel, Jean-Christian, Jérémy, Matthieu, Morgan, Nathalie, Rima-Marie, Thomas,
et pour les confirmands : Alexandra, Betty et Linda.