Edito

Dimanche 9 juin 2019 – Pentecôte (C)

Penser déjà à la rentrée prochaine

17 adultes se sont préparés cette année, à Saint-Honoré, à recevoir le sacrement de la confirmation. Celui-ci leur sera conféré par l’archevêque, à St-Sulpice, ce samedi en la vigile de la Pentecôte. Autrement dit, à part leurs proches, la plupart d’entre nous n’y assisteront pas. Pourtant, c’est une grâce qui rejaillit sur nous tous car une communauté paroissiale n’est pas un rassemblement fortuit. Certes, c’est le territoire qui détermine en premier notre rassemblement, mais nous marchons ensemble à la suite du Christ, nous nous réjouissons des progrès les uns des autres, nous nous portons les uns, les autres… Nous faisons ainsi l’expérience pratique et sensible de l’Eglise. « La confirmation parfait notre lien avec l’Eglise, elle nous enrichit d’une force spéciale de l’Esprit Saint, et nous oblige ainsi à répandre et à défendre la foi, par la parole par l’action, en vrais témoins du Christ. »(1) C’est aussi un appel. Baptisés, nous n’avons manifestement pas tous été confirmés et pourtant ce sacrement n’est pas moins nécessaire à la foi et au salut que le baptême, puisqu’il en achève la portée. Et ces temps troublés que connaît l’Eglise manifestent en creux le besoin de ne rien laisser de côté des grâces de Dieu. C’est souvent à l’occasion d’une préparation au mariage, ou à celle de la confirmation de ses propres enfants, que nous sommes alertés sur ce manque. Il serait dommageable qu’il n’attise pas le désir d’y remédier. Si vous n’avez pas été confirmés, n’hésitez pas à prendre contact. Un nouveau groupe d’accompagnement se formera à la rentrée prochaine.

Cette rentrée est loin encore, mais j’ai déjà besoin de vous. Je souhaite organiser le samedi 28 septembre une soirée de prière de guérison et de délivrance. L’archevêque en a proposé une le 11 mai à St-Sulpice. L’affluence et la diversité des personnes ont montré que cette initiative tombait juste. Chaque année, à la fin septembre, est organisé un congrès sur la mission. C’est dans ce cadre que l’archevêque a proposé à quelques paroisses, dont St Honoré, de renouveler cette initiative. J’ai donc besoin de constituer une petite équipe pour organiser cette soirée. Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à vous faire connaître.

Enfin, la dernière livraison de notre journal paroissial a porté sur l’écologie. Je vous annonçais que nous avions obtenu le label “Eglise Verte”. En réalité, même si ce label demande un bilan complet de la paroisse, il est immédiatement donné à l’inscription. Les autres étapes supposent des progrès. Là encore, je souhaiterais constituer une équipe pour réfléchir aux innovations possibles dans notre paroisse. Si vous êtes sensible à cette question et un peu disponible, je serais heureux que nous puissions réfléchir ensemble.

Père Michel Gueguen, curé

(1) Catéchisme de l’Eglise Catholique, N° 1285