Dimanche 20 novembre 2022 – Solennité du Christ, Roi de l’Univers (Année C)

Quelle Royauté nous attend ?

L’année liturgique s’achève par la célébration du Christ, Roi de l’Univers. En réconciliant la Création et l’Histoire avec son Père, sa victoire sur le Mal et la Mort le fait siéger à la droite du Très-Haut. Tandis que ses « ennemis » deviennent progressivement « l’escabeau » de ses « pieds », ses disciples sont appelés à former dès à présent « une Royauté de Prêtres régnant sur la terre ».

Notre sacerdoce de simples fidèles consiste, en effet, à revivre avec Lui le Mystère Pascal, en approfondissant, d’année en année, le sens de l’Incarnation et de la Rédemption, par la mort en nous du « vieil homme » pécheur et l’avènement du « nouveau » qui accepte d’aller à l’encontre du Seigneur pour fêter la « Vie éternelle ».

C’est pourquoi l’année liturgique ne se referme pas sur elle-même, comme une sorte de noria ; mais, ses dernières semaines ayant évoqué la fin des temps, un tuilage délibéré étend ce thème sur une bonne moitié de l’Avent qui suit. Alors seulement, on parlera de Noël ; car la première venue du Messie est censée nous donner le goût de la seconde, vers laquelle nous marchons et qui sera Jugement pour les impies et Délivrance pour les justes.

En fait, adorer le Père « en Esprit et en Vérité » est une Royauté qui nous rend déjà libres : « Lumière » dans le Christ, seule la « Vérité » libère authentiquement. Mais le monde, en inversant les termes, s’est façonné l’idole d’une liberté qui prétend tout vérifier, pour se réduire à une permissivité qui tâtonne douloureusement « d’âge en âge ».

C’est pour nous l’occasion d’intercéder par grâce et sans juger, surtout que les contingences actuelles nous pressent quotidiennement. Nous trouverons dans cette mission notre joie et notre Salut. Bonne fin d’année liturgique !

Père Ippolito Zandonella, vicaire

Menu