Edito

Dimanche 3 mai 2020 – 4ème dimanche de Pâques (A)

Randonnée sacerdotale

Ce dimanche 3 mai 2020, puisque nous sommes toujours attachés et confinés, je vous propose de partir, si vous voulez me suivre, découvrir trois lieux importants de ma vie de prêtre. Car ce dimanche nous célébrons le Christ « bon pasteur », Celui qui vient nous donner « la vie en abondance ». Il est l’unique Grand prêtre, mais il se rend présent à travers les prêtres. Le cardinal Jean-Marie Lustiger, qui m’a accueilli au Séminaire de Paris, explique ainsi la vocation du prêtre : « son rôle auprès du peuple de Dieu est de lui dire et de lui donner de ne faire qu’un avec le Christ en se laissant saisir par lui. Son indispensable témoignage donne au peuple de découvrir sa vocation et de s’associer dans le temps de l’histoire à la mission de l’unique Prêtre : porter du fruit pour que soit manifesté l’amour dont Dieu aime le monde, que celui-ci soit sauvé et que ceux qui l’habitent soient réconciliés ».

Je vous emmène d’abord à Lourdes, où tous les deux ans se réunissent les lycéens d’Ile de France, pour le pèlerinage du Frat. Là ils prient ensemble, ils discutent et réfléchissent, ils marchent derrière la Vierge Marie. Je conduis toujours mon groupe au cachot, la maison où habitait Bernadette avec sa famille, et un soir en face de la grotte, pour un chapelet. C’est l’occasion pour moi de leur faire découvrir qu’ils font partie du peuple de Dieu, que le Seigneur les a sauvés et qu’Il veut agir avec eux, au sein de l’Eglise. A Paris, dans les sobres salles de l’aumônerie et de la paroisse, je conduis les jeunes et les fiancés vers la même découverte : que leur vie est sauvée et que Dieu revendique leurs vies pour la joie du monde.

Allons ailleurs, plus haut, dans la montagne, au-dessus du lac de Montriond. C’était avec un groupe de jeunes, et nous quittions le camp de base pour trois jours de randonnée. En chemin, nous nous sommes arrêtés pour célébrer la messe. Nous n’étions pas encore au sommet ; cette célébration, à mi-chemin, est pour moi significative de toutes les eucharisties que je célèbre : donner aux chrétiens de recevoir le Pain véritable pour aller plus haut, dans la sainteté.

Revenons dans notre 16ème ; il y a la grande église de l’avenue Raymond Poincaré. Mais il y a aussi la chapelle du lycée Janson de Sailly, en bas d’un petit escalier de le rue Decamps. J’y aide les collégiens et Prépas de l’aumônerie, mais aussi les chefs et scouts du Groupe Saint Louis à découvrir les Ecritures. Car le prêtre est ce guide, modeste, dans les pages des Ecritures ; il entraîne les fidèles à découvrir que leurs vies s’éclairent à la lumière de la Bible. A la chapelle, je fais entrer aussi les jeunes dans une école de prière.

La mission du prêtre est une belle mission. Elle s’ancre dans une grande gratitude, elle demande c’est vrai du courage, comme tout choix fidèle et généreux. Que le Seigneur donne des prêtres à son Eglise, car nous tous, fidèles du Christ, avons toujours besoin d’apprendre à entendre Dieu pour rester son peuple, uni et joyeux, au milieu des vicissitudes et des peines de ce monde.

Père François-Xavier Desgrange, vicaire

Prions pour nos catéchumènes : Anna, Diane, Isabel, Jean-Christian, Jérémy, Matthieu, Morgan, Nathalie, Rima-Marie, Thomas. et pour les confirmands : Alexandra, Betty et Linda..