Edito

Dimanche 4 avril 2021 – Saint jour de Pâques (B)

Ressuscité pour l’Univers

Jésus est vraiment ressuscité, Alléluia ! Cette vérité fondatrice de notre foi ne porte pas seulement sur un événement historique il y a deux mille ans dont nous faisons mémoire, elle porte sur ce qui nous arrive à nous ici et maintenant. C’est ici et maintenant, dans nos vies, dans nos coeurs, que Jésus est vraiment ressuscité. Nous pouvons croire en l’actualité de cette Bonne nouvelle. Cela peut sembler une provocation dans les circonstances où nous sommes, mais c’est la vérité. Jésus est ressuscité au coeur de la crise de la Covid, pour nos morts, pour les prendre avec Lui dans la Gloire de Dieu. Il est ressuscité pour les soignants, pour les conforter dans leur épreuve, lui donner sens. Mais il est aussi ressuscité pour ce fameux monde d’après qui ne tardera plus. Pour que nous tirions les leçons que la Covid nous a donnée. Non, le monde n’a pas besoin d’être augmenté par je ne sais quelle prothèse cyborg ou amélioré en créant des embryons artificiels comme cela vient d’être tenté. Il a besoin de plus de solidarité, de plus de justice sociale, de plus de sagesse, en un mot de plus d’humanité. C’est ce que Jésus nous donne. En nous divinisant par sa résurrection, comme dit Teilhard de Chardin, Jésus nous ultra-humanise, nous rend plus humains que jamais. Jésus ressuscite dans un jardin, et Marie-Madeleine le prend pour le jardinier. Jésus ressuscite pour l’univers entier dont Paul en Rm 8 nous disait qu’il gémit en attendant sa libération. Il ressuscite pour nous apprendre à mieux respecter la planète, à vivre en meilleure intelligence avec les animaux, sans les prendre pour des sortes de quasi-humains. Jésus ressuscite et c’est tout l’univers qui vraiment ressuscite avec Lui. Osons y croire, laissons-nous porter par cet événement et nous ferons des merveilles. 

Père Matthieu Villemot, vicaire