Cellule d’Accueil et de Prévention des abus, la CAP

  1. Accueil
  2. Cellule d’Accueil et de Prévention des abus, la CAP

Suite à la publication du rapport de la CIASE, le Conseil Pastoral et Paroissial a décidé de la constitution d’une Cellule d’Accueil et de Prévention des abus à Saint Honoré d’Eylau, la CAP, constituée de paroissiens d’âges et d’états de vie variés :

Sébastien et Luce Albert (mariés, 4 enfants, membres du CPP)
Sébastien Droulers (marié, membre du CPP)
Edel O’Laverty (consacrée, membre du CPP)
Nicolas et Elisabeth Truelle (mariés, 7 enfants, 2 petits-enfants)

Les buts que la CAP s’est fixés :

1 – être un relai de proximité pour les enfants ou adultes ayant vécu une situation d’abus ou d’emprise sur le territoire paroissial

Si vous avez été victime de violences sexuelles (gestes ou paroles inappropriés, attouchement…), d’abus de pouvoir ou de conscience de la part d’un membre de la paroisse (prêtre ou laïc), quelle que soit l’ancienneté des faits, nous vous encourageons à prendre contact par mail avec la Cellule : cap@paroisse-saint-honore.com

Votre mail sera lu par l’un des membres qualifiés de la cellule, qui entrera en relation avec vous pour fixer les modalités d’une écoute et d’un soutien dans votre démarche.

2 – comprendre, prévenir et agir, pour faire de nos lieux de vie (famille, école et paroisse) des lieux sûrs pour nos enfants.

Comprendre : décrypter le phénomène des abus (psychologiques, spirituels et sexuels) et les mécanismes d’emprise

Prévenir : devenir vigilants sans tomber dans le soupçon et trouver les mots pour éduquer nos enfants dans la sérénité

Agir : réfléchir ensemble à des actions concrètes et adaptées pour faire de nos familles, de nos écoles et de notre paroisse des lieux sûrs.

__________________

Parmi les actions concrètes déjà mise en route :

  • La tenue d’une réunion paroissiale à la suite du rapport Sauvé le 17 novembre 2021
  • Une formation dispensée par COMITYS auprès de plusieurs membres du Conseil Pastoral et Paroissial (prêtres et laïcs) et de la CAP sur l’éducation sexuelle et affective des enfants. Notre conviction est que la meilleure des préventions est l’éducation sexuelle et affective de nos enfants.
  • Des formations à la vigilance proposées par le diocèse qui ont été suivies par des membres de la CAP
  • Le cycle de conférences-débats « De la parole aux actes » : neuf conférences se tiendront d’octobre 2022 à mai 2023 pour écouter et échanger avec des intervenants qualifiés.

En cours :

  • Une cartographie des risques
  • La conception d’une charte du bénévolat et des bonnes pratiques à signer par les bénévoles de la paroisse

Actions à venir :

  • Création d’affiches à destination des enfants de la paroisse (à hauteur d’enfants !) relayant les numéros des cellules d’écoute nationales ou du diocèse.
  • La vérification de la conformité des locaux paroissiaux avec les points de vigilance (portes vitrées, etc)

 __________________

De nombreuses ressources sont d’ores et déjà disponibles sur le site internet du diocèse.

• Le site présentant le dispositif de lutte contre la pédophilie et les agressions sexuelles
Le site Stop Abus

Et au niveau national, voici des numéros de téléphone ou sites internet utiles

• 01 41 83 42 17 – pour joindre la plateforme indépendante et nationale d’aide aux victimes d’abus sexuels au sein de l’Eglise.
Une équipe de professionnels (France Victimes) de l’aide aux victimes apporte une écoute et une mise en relation avec des associations locales afin de proposer gratuitement une aide juridique, psychologique et sociale.
Ce service est disponible de 9h à 21h, tous les jours y compris les dimanche et jours fériés.

• 119 – pour être écouté par des psychologues spécialisés dans l’accompagnement des enfants victimes et de leurs proches.

• Instance nationale indépendante de reconnaissance et de réparation – Ecouter, Reconnaitre Réparer
Issue de la décision du 8 novembre 2021 prise en Assemblée plénière par la Conférence des évêques de France (CEF), l’inirr a pour objectif de porter le devoir de justice et de réparation à l’égard de victimes de violences sexuelles dans l’Église, quand elles étaient mineures
Résolument tournée vers les victimes, elle met en œuvre, avec chaque personne victime qui en fera la demande, une démarche de reconnaissance et de réparation. Lien vers le site internet

• 0 806 23 10 63 (agir à la source) – Ce numéro vert est à destination des personnes ayant des pulsions pédophiles et cherchant aide et conseils pour éviter un passage à l’acte.

 

Menu